Symptômes coqueluche

Quels sont les symptômes de la coqueluche ?

Causant environ 300 000 décès chaque année dans les pays en voie de développement, la coqueluche désigne une malade infection d’origine bactérienne particulièrement contagieuse. Touchant aussi bien les bébés non vaccinés et les enfants plus âgés ainsi que les adultes n’ayant pas effectué le rappel de leur vaccination, cette maladie se manifeste principalement par d’importantes quintes de toux.

Présentation de la coqueluche

La coqueluche correspond à une infection respiratoire provoquée par une bactérie appelée Bordetella pertussis ou bacille de Bordet et Gengou. Particulièrement contagieuse, cette maladie entraine des quintes de toux persistantes pendant plusieurs semaines en l’absence de traitement. En raison des campagnes de vaccinations, elle apparait rarement en France. Notez toutefois que la coqueluche est particulièrement grave pour les nourrissons non vaccinés, mais aussi pour les personnes fragiles comme les personnes âgées et les femmes enceintes. La transmission de la bactérie s’effectue par voie aérienne au contact d’une personne malade. Elle est particulièrement contagieuse durant la première semaine. Le diagnostic est réalisé après la constatation des symptômes de la coqueluche et s’effectue par un prélèvement naso-pharyngé ainsi qu’une prise de sang. Le traitement réside sur une antibiothérapie.

Les signes cliniques de la coqueluche

Après la contamination par la bactérie en cause, la période d’incubation dure de 7 jours à 3 semaines. Durant cette période, aucun symptôme n’est visible. Une fois cette période dépassée, un écoulement nasal est constaté durant une à deux semaines. La personne contaminée peut également avoir une légère fièvre, puis être sujette à une toux modérée. Évoluant rapidement, la maladie provoque ensuite des quintes accompagnées d’autres symptômes de la coqueluche comme le visage bouffi, rouge ou bleuté, ainsi que des accès de toux violents et répétés entrainant des spasmes lors de l’expiration et empêchant l’inspiration. Ces quintes de toux peuvent aussi être à l’origine d’un éclatement de petits vaisseaux sanguins localisés autour des yeux et être suivies de vomissements. Pour reprendre sa respiration en fin des quintes de toux, le malade doit faire une grande et longue inspiration durant laquelle il peut émettre un son aigu. Chez le nourrisson, cette maladie provoque une gêne respiratoire accompagnée de quintes de toux, d’un blocage respiratoire et d’une cyanose. À noter qu’entre les quintes, le malade, qu’il soit adulte ou enfant, ne présente aucun autre symptôme.