Symptômes de l’hyperthyroïdie

Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie ?

Comme l’hypothyroïdie, l’hyperthyroïdie désigne un trouble du fonctionnement de la glande thyroïde. Touchant environ 1 % des femmes et 0,1 % des hommes, cette pathologie est à l’origine de l’apparition de différents symptômes.

Présentation de l’hyperthyroïdie

Touchant principalement les femmes de 25 à 40 ans, l’hyperthyroïdie correspond à dysfonctionnement de la glande thyroïde produisant une quantité excessive des hormones T4 et T3. Ce syndrome métabolique engendre une accélération de la plupart des fonctions de l’organisme, d’où les symptômes de l’hyperthyroïdie. Cette maladie est généralement causée par la maladie de Basedow, une maladie auto-immune, ou par une surcharge en iode, généralement médicamenteuse. Une tumeur et une inflammation à un stade précoce au niveau de la glande thyroïde peuvent aussi être responsables de cette pathologie. Dans le cas où une hyperthyroïdie est suspectée, la réalisation d’un diagnostic par le dosage de la TSH est nécessaire. Pour traiter cette pathologie, le médecin peut prescrire des médicaments destinés à freiner l’activité de la glande thyroïde et éviter ainsi la production excessive d’hormone thyroïdienne. Le traitement médicamenteux de cette maladie peut engendrer une hypothyroïdie. Il est ainsi nécessaire d’effectuer régulièrement des bilans hormonaux. Par ailleurs, une intervention chirurgicale de la thyroïde peut être envisagée dans le cas où le traitement médicamenteux ne permet pas de guérir la maladie.

Les signes de l’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie se manifeste par travers de nombreux signes cliniques, notamment une accélération du rythme cardiaque accompagnée d’un état de stress, d’excitation et d’hyperactivité. Une agressivité et une irritabilité sont aussi constatées chez le patient. Par ailleurs, ce dernier peut souffrir de troubles digestifs entrainant un amaigrissement en dépit d’une bonne alimentation, et de diarrhée. D’autres symptômes de l’hyperthyroïdie sont souvent observés comme de l’insomnie, une baisse de la libido et des troubles du cycle menstruel. Cette maladie provoque également une intolérance à la chaleur avec une transpiration excessive. En outre, un œil globuleux et une faiblesse musculaire figurent parmi les signes de cette pathologie.