Symptômes endométriose

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

Maladie gynécologique évolutive, l’endométriose touche environ 2% des femmes. Se traduisant par la présence anormale de fragments d’endomètre à l’extérieur de l’utérus, elle peut affecter différents organes. Ne pouvant être évacués, ces fragments provoquent les différentes manifestations de l’endométriose.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Généralement, l’endomètre est éliminé durant les règles et est renouvelé par la suite. Toutefois, lorsque ce tissu se développe hors de l’utérus, l’organisme ne parvient pas à l’évacuer. Pouvant se former sur différents organes, l’endométriose est souvent localisée dans les ovaires, les trompes, les zones entre l’utérus, la vessie et le vagin, le péritoine ainsi que les zones entre le rectum et le vagin. Dans de rares cas, l’endométriose peut toucher les organes digestifs comme le rectum. Cette maladie peut aussi être pulmonaire lorsqu’elle touche les poumons et la plèvre ou vésicale lorsqu’elle impacte la vessie au cours du cycle menstruel. Lorsque les lésions atteignent les parois des organes pelviens en profondeur, l’endométriose est dite profonde. Cette dernière peut être à l’origine d’infertilité. Certains facteurs peuvent favoriser cette maladie comme les antécédents gynécologiques tels que la malformation obstructive congénitale, l’utilisation d’un stérilet ou le curetage utérin. L’exposition in utéro au distilbène, les règles précoces, douloureuses ou abondantes ainsi que les cycles courts constituent d’autres facteurs de risque de l’endométriose. L’intensité des symptômes de l’endométriose peut varier d’une personne à une autre.

Quels sont les signes cliniques de l’endométriose ?

En cas d’endométriose, la personne malade est souvent sujette à des douleurs abdominales basses et à des saignements d’origines génitaux. Cette affection se manifeste aussi par des douleurs intenses avant et durant les règles qui peuvent être hémorragiques. Bien que non spécifique à cette maladie, la patiente peut aussi ressentir des douleurs lors des rapports sexuels. D’autres symptômes de l’endométriose peuvent également être observés, notamment des troubles digestifs et urinaires comme une diarrhée ou une constipation, des nausées, des vomissements, des rectorragies, des douleurs lors de la défécation ou lors de la miction. La personne malade peut aussi avoir des difficultés à vider sa vessie ou souffrir d’une hématurie. Ces signes sont souvent accompagnés d’épisodes de fatigue chronique