Symptômes intoxication alimentaire

Quels sont les symptômes de l’intoxication alimentaire ?

Pouvant toucher n’importe qui et à tout moment, l’intoxication alimentaire constitue une pathologie relativement courante. Pouvant être causée par différents aliments, elle se manifeste par de nombreux symptômes.

Présentation de l’intoxication alimentaire

Une intoxication alimentaire correspond à une infection digestive touchant de nombreuses personnes au moins une fois dans sa vie. Elle est engendrée par la consommation d’eau ou d’aliments infectés par des bactéries et/ou leurs toxines, des virus (fréquents dans les produits marins et agricoles), des parasites (surtout dans l’eau), des métaux lourds comme le mercure ou le plomb ainsi des poisons. Certains aliments sont plus fréquemment impliqués dans cette pathologie comme les crustacés, certains poissons, la charcuterie, les laitages et les œufs. Pour confirmer le diagnostic suite à l’apparition des symptômes de l’intoxication alimentaire, certains examens peuvent être réalisés comme une coproculture ou une prise de sang. Suivant la gravité de l’intoxication, la réhydratation peut suffire en guise de traitement. Dans certains cas, l’utilisation de médicaments destinés à limiter les effets des vomissements et de la diarrhée est requise. En cas de douleurs intenses, le médecin peut prescrire des antispasmodiques, des anti-infectieux et des antibiotiques.

Les signes d’une intoxication alimentaire

En général, les signes d’une intoxication alimentaire se manifestent 24 heures après l’ingestion d’un aliment infecté. Ces manifestations se traduisent le plus souvent par des maux de ventre accompagnés de vomissements et de diarrhée pouvant entrainer une déshydratation. Le patient peut aussi souffrir d’une fièvre et de maux de tête. Par ailleurs, il peut ressentir une importante fatigue durant plusieurs jours. Dans la plupart des cas, cette pathologie ne touche qu’un seul individu. Toutefois, dans un intervalle de temps limité, les symptômes de l’intoxication alimentaire peuvent survenir chez des personnes ayant partagé le même repas que le malade. Cette pathologie peut entrainer des complications comme le côlon irritable, surtout chez les personnes à risque comme les personnes âgées, les enfants ou les femmes enceintes.