Symptômes tétanos

Quels sont les symptômes du tétanos ?

Véritable fléau dans les pays en voie de développement, le tétanos désigne une affection provoquée par une toxine nerveuse sécrétée par la bactérie Clostridium tetani. Tuant plus de 500 000 personnes chaque année, cette affection se caractérise par l’apparition de divers symptômes comme les spasmes musculaires.

Présentation du tétanos

Le tétanos correspond à une toxi-infection aiguë provoquée par le Clostridium tetani, une bactérie anaérobie ubiquitaire présente dans le sol et les intestins des mammifères. Au fur et à mesure que ces bactéries se multiplient, elles sécrètent une toxine nerveuse contaminant l’organisme. Se fixant sur les racines nerveuses calmant les muscles, la toxine provoque la mauvaise réception des signaux calmants par les muscles entrainant les symptômes du tétanos. La contamination par le bacille tétanique s’effectue généralement à travers les plaies. Dans de rares cas, la contraction de la bactérie se fait lors d’une injection intraveineuse ou d’une intervention chirurgicale réalisée dans de mauvaises conditions. En dépit de l’existence d’un vaccin, cette affection demeure un fléau dans les pays en voie de développement, principalement chez les nouveau-nés.

Comment se manifeste le tétanos ?

Généralement, les symptômes du tétanos apparaissent entre cinq à dix jours après l’infection de la plaie. Cependant, la période d’incubation peut aller de deux jours à six semaines. Au début, le malade est sujet à de l’agitation, de l’irritabilité et des frissons. Il peut également souffrir de maux de tête et de maux de gorge accompagnés de difficultés à avaler ainsi que d’une légère fièvre. Cette affection provoque aussi une raideur des jambes et des bras ainsi que de la nuque et de la mâchoire. Les signes de la maladie évoluent ensuite rapidement vers une difficulté à ouvrir les mâchoires accompagnées de spasmes musculaires dans le dos, l’abdomen et la nuque. Ces spasmes douloureux peuvent être provoqués dès la moindre perturbation comme le contact avec un objet. Durant ces crises, une forte transpiration et des difficultés à respirer peuvent être constatées. Les patients souffrant de cette maladie présentent également un regard fixe, des sourcils arqués et un sourire tendu et figé. Cette rigidité concerne également les intestins et la vessie entrainant une constipation et la rétention d’urine. Dans certains cas, cette maladie peut se compliquer et engendrer une pneumonie, des lésions cutanées, des déchirures musculaires ainsi qu’une hypotension artérielle.