Symptômes prostate

Quels sont les symptômes des troubles de la prostate ?

Glande présente uniquement dans le corps de l’homme, la prostate peut être sujette à différents troubles comme le cancer, la prostatite ou l’hypertrophie bénigne se manifestant à travers divers symptômes.

Quels sont les troubles pouvant affecter la prostate ?

Désignant une glande du système génital masculin, la prostate est localisée entre le pubis et le rectum, sous la vessie des hommes. De la taille d’une noix, elle entoure une partie du canal de l’urètre. Cette glande fonctionne sous l’influence des hormones sexuelles et contribue à la production du liquide séminal. Différents problèmes peuvent toucher la prostate, dont les plus fréquents sont l’inflammation ou prostatite causée généralement par une infection, l’hypertrophie bénigne ou adénome de la prostate correspondant au grossissement de l’organe ainsi que le cancer. Les troubles génito-urinaires constituent les symptômes de la prostate communs à ces troubles. Pour les diagnostiquer, un toucher rectal doit réaliser chaque année à partir de 50 ans. La réalisation d’un dosage sanguin du PSA (Antigène Prostatique Spécifique), une échographie ou une analyse d’urine est aussi indispensable.

Les signes cliniques des maladies de la prostate

Etant donné que les pathologies pouvant affecter la prostate sont variées, les signes sont aussi différents. En cas de prostatite, le patient ressent une douleur ou une sensation de brûlure lors de la miction. Il peut également avoir des envies très fréquentes d’uriner accompagnées de douleurs de la région pubienne au niveau de l’urètre, du pénis, voire du rectum. D’autres manifestations sont aussi constatées comme une fièvre associée à des frissons et des douleurs musculaires. Lors du toucher rectal, une douleur au niveau de la prostate se fait aussi ressentir. En cas d’hypertrophie bénigne, les symptômes de la prostate se traduisent par des difficultés répétées lors de la miction comme une difficulté à commencer à uriner, un faible jet urinaire ou une sensation de ne pas avoir complètement vidé sa vessie. En ce qui concerne le cancer de la prostate, cette malade présente les mêmes signes que l’hypertrophie bénigne accompagnée de la présence de sang dans les urines et d’une sensation douloureuse lors de l’éjection ainsi que d’une douleur sourde, notamment au niveau des hanches.